Deuil

Le deuil se définit par la perte d’une personne, d’un objet ou d’une situation. Lors de la perte d’un proche, on peut également retrouver le deuil de la réconciliation, du rapprochement ou du pardon.

Selon Elisabeth Kubler Ross, psychiatre américaine, le deuil est également un processus suivant différentes étapes successives ou non telles que le déni, la colère, le marchandage, la dépression et l’acceptation. Des études ont montées que le deuil affecte la personne endeuillée au niveau psychologique mais également physique, le système nerveux sympathique étant perpétuellement activé. 

L’expression  »faire son deuil » touche souvent la personne endeuillée qui va résonner comme si on lui demandait d’oublier ou de passer à autre chose. Pourtant, comme pour le mot  »douleur », la racine du mot  »deuil » vient du latin  »dolus » qui signifie  »passer à travers la douleur ».

Le travail de deuil consiste davantage à accepter de continuer son chemin de vie et s’autoriser à accueillir ce que ce chemin a encore à nous offrir. La personne endeuillée va progressivement donner une nouvelle place à l’être cher qui est partit et découvrir cette présence dans l’absence. Il est également possible que ces étapes amènent à une ouverture spirituelle. 

La Sophrologie accompagne la personne en deuil dans son cheminement en respectant son rythme, dans la bienveillance et le non jugement. 

« Tu n’es plus là où tu étais mais tu es partout là où je suis… » Victor Hugo